2B- Membres et dépendances du Palacret

- La commanderie du Palacret possessions , membres et dépendances au XVII è siécle

 

Très tôt , à la charnière de la fin du 14 ème siècle  et du  début du 15 ème siècle  ( d’après les documents connus à ce jour ) différentes commanderies bretonnes , dont le Palacret , furent regroupées sous la tutelle de la commanderie de la Feuillée  ( commune du Finistère ) . 

Il est même probable que ce regroupement eut  lieu dès le début du 14 ème siècle ; sinon comment expliquer le choix d’une obscure et minuscule paroisse du Finistère  si ce n’est  par le fait que le premier commandeur connu de la Feuillée  ,Jean de Chalon ,faisait partie des représentants de l’Ordre des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem   lors de la remise des biens des Templiers  à leur Ordre , par les représentants du roi de France ( Philippe le Bel ) , vers 1312 .

Ce regroupement évolua au fil des siècles ; à la fin du 17 ième siècle  elle comprenait  La Feuillée , Le Palacret , Quimper Corentin , Le Croisty, Mael et Louch , Pontmelvez  .

On peut encore préciser qu’à cette époque  seules  3 commanderies à savoir La Feuillée , Le Palacret et Pontmelvez  possédaient une maison commandale  ( ou manoir ) , les autres membres ou dépendances ne possédaient plus que des biens fonciers , moulins  et chapelles .

 

De même  les membres et dépendances du Palacret évoluèrent au fil du temps ; cependant  pour en définir les contours  généraux nous vous précisons dans le tableau ci - dessous l’état des biens de la commanderie du Palacret au cours de la deuxième moitié du 17 ème siècle ainsi que leur origine  :

 

Plan des implantations  à insérer
 
 

renvois notes 1 à 8   voir §Z - Annexes et commentaires

Les principaux documents utilisés pour établir cet inventaire sont ceux établis par les Hospitaliers de l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem eux-mêmes .

Ce sont principalement les rentiers ( R ) , les rapports de visites déclenchées par le grand prieuré d’Aquitaine  (R ) , les visites d’améliorissement (R), les rapports de dénombrement ou aveux au roy  établis par les nouveaux commandeurs .

Les états présentés ici suivent les mêmes découpages que ceux établis au dix-septième siècle par les intéressés ; ils s’appuient donc sur la structure administrative de l’époque , c'est-à-dire les évêchés puis les paroisses .

 

Origines ou fondations premières des biens :

NC= non connue à ce jour

T = Templiers

H = Hospitaliers de l'Ordre de St Jean de Jérusalem