19 - Pierre de Nesdes



Les archives bretonnes nous ont fourni peu d’informations nous permettant de construire une biographie structurée de ce commandeur, les archives de la Bibliothèque Nationale de Malte nous ont permis de rajouter quelques données à cette maigre biographie.

En 1511 Pierre de Nesdes est à Rhodes quant, le 1 juillet 1511, il reçoit l’autorisation[1] de quitter l’ile à destination de l’occident, c'est-à-dire l’arrière, en l’occurrence la France. Le 29 juillet 1514, il est accordé à Pierre de Nesdes, alors qualifié de preceptor de Quimper-Corentin (commandeur), la prérogative de la rétention (c'est-à-dire que tant qu’il résidera à Rhodes il ne dépendra que du grand maître). Le même document précise qu’il est maintenu en possession de sa commanderie[2].

En mai 1523, le couvent, c’est à dire la direction de l’Ordre est réuni à Messine : assiégé par les musulmans, après cinq mois de siège il a été vaincu  et a dû quitter Rhodes, le 1 janvier 1523. La commanderie de la Feuillée est vacante. Deux commandeurs sont en concurrence, à savoir Pierre de Nesdes représenté par son procureur Emericum de Meny, alias Malpas et Amaury Pison(attesté en tant que commandeur d’Auzon en 1521). Le 4 mai 1523 la commanderie de la Feuillée est attribuée à Pierre de Nesdes[3].  La société des Hospitaliers à Rhodes à la fin du XVe siècle et début du XVIe est une société violente  que le grand maître de l’Ordre tente de contenir : les registres conservés à la Bibliothèque Nationale de Malte révèlent un nombre important de meurtres, querelles, duels, blasphèmes, injures. A titre d’exemple un jugement pour homicide est ouvert, le 9 janvier 1527, à l’encontre du  commandeur Amaury Pison  cité ci-avant[4]; le 22 janvier 1527 une commission est nommée pour enquêter sur cet homicide[5] ; le 5 juillet 1527 il est enjoint à la commission d’examiner à nouveau  le cas Amaury Pinson accusé de meurtre[6].

Pierre de Nesdes est mentionné en tant que commandeur de la  Feuillée[7] lorsqu’il reçoit, le 22 novembre 1524, procuration générale des gentilshommes bretons pour prêter serment de fidélité au roi, avec Pierre, abbé de Bégard, et Philippe de Kerleau commandeur de La Guerche[8].


Il rend aveu au roi le 29 avril 1526
[9]. Il est grand Prieur de Champagne en 1539.



[1] Bibliothèque Nationale de Malte, AOM 400, f° 14 recto.

[2] Bibliothèque Nationale de Malte, AOM 82, f° 129 ″ Die eodem (ce même jour 29 juin 1514) Reverendissimus Dominus Magnus Magistrus et Reverendissimus consilius ordinarius determinandus que  Pierre de Nesdes  preceptor de Quimperquorantin gaudeat prerogative retentionis  …… quem retinetur hic ad servitia religionis que…… preceptoria……..precipio …  alius quam continuit possessionem  ujus domum″.

[3] Bibliothèque Nationale de Malte, AOM 84, f° 24.

[4] Bibliothèque Nationale de Malte, AOM 85, f° 18.

[5] Bibliothèque Nationale de Malte, AOM 85, f° 20.

[6] Bibliothèque Nationale de Malte, AOM 85, f° 30

[7] AD22, H509.

[8] Archives Nationales J818-820, trésor des chartes, suppléments à l’inventaire par Henri de Cuzon.

[9] AD44, B911.



 



Armes : d’argent à 3 fleurs de gueules, tigées et feuillées de sinople, au chef d’azur chargé de 3 étoiles d’or.

Dessin grand armorial Hozier.

 

 




Comments