28 - Louis de Torchart de la Panne



Originaire du diocèse du Mans, il est  reçu chevalier le 10 novembre 1625. Commandeur de la Feuillée pour laquelle il prête serment de fidélité au roi le 17 septembre 1672[1], il décède en 1676 toujours à la tête de la commanderie de la Feuillée. Pierre Hamon, successivement procureur fiscal, lieutenant, sénéchal de la juridiction du Palacret, également procureur de la juridiction ducale de Guingamp, nous apprend, au travers de son journal[2], le décès du commandeur dans les termes suivants : « Le mercredy 30e septembre 1676 entre trois à quatre heures du matin, Messire Louis Torchard de La Panne, chevalier commandeur du Pallacret, est mort à Pontmelvez et a esté enterré à Pontmelvez la vesprée dudict jour. J’ay donné un escu aux Jacobins de Guingamp pour dire des messes à son intention ». Ce même journal nous permet de percevoir l’insertion du commandeur au sein de la population locale. Suite à la naissance de son fils le 24 juillet 1675, Pierre Hamon note : « Ledit enfant a esté né soubz le signe du My-boucq et baptisé le lendemain feste de Sainte Anne à six heures du soir 26e juillet 1675, par Missire Nouel Macé, compère messire Charles d'Acigné, chevalier, seigneur de Carnavallet, et commère damoiselle Jacquette Euzéno, dame de Kerenez. Je leur ay donné un beau repas de poisson le soir où assistoient Mr. le Commandeur de Pontmelvez, Mrs. du Gage, Mesobran et Kercabin, Le Provost et sa femme, la cousine Muradou, la cousine du Mennier-Feger et le sieur de Botloy. Dieu luy face la grace d'estre honneste homme. Il a esté nommé Charles-Jacques Hamon, mais je ne le nommeray néantmoins que Charles ».

 

 

 

 

Armes : d’or à cinq bandes de gueules ; au franc-canton d’argent chargé d’un porc-épic de sable.

Dessin Alain Berdé.

 

 

 


    

 

 

Arbre d’ascendance de Louis de Torchard de la Panne.




[1] AD22, H512 aveu au roi.

[2] Hervé Le Goff, Le journal de Pierre Hamon, les amis du Palacret bulletins N° 10 et 11, AD22 E337.

Comments