37 - Emmanuel de Rohan du Poulduc



Né le 19 avril 1725, à Madrid où son père, Jean-Baptiste comte de Poulduc, s’était réfugié suite à sa mise en cause dans la conspiration des gentilshommes bretons dite de Pontcallec. Mise en cause qui valut, à Jean-Baptiste de Rohan  une condamnation à mort par coutumace.

Reçu chevalier de Malte le 13 mai 1752, commandeur de Metz de 1756 à 1775, de la Feuillée, attribuée de grâce magistrale, de 1772 à 1775, il devint capitaine général des galères de l’Ordre. Son bref passage à la tête de la Commanderie de la Feuillée eut peu d’incidences. Le 12 novembre 1775, il fut élu 70ème Grand-Maître de l’Ordre de Malte.

Il décéda le 13 juillet 1797 et fut inhumé dans la co-cathédrale de La Valette à Malte(A26).

Les éléments de la vie de ce commandeur, puis Grand-Maître de l’Ordre de Malte, conduisent à conclure qu’en ce XVIIIe siècle les objectifs premiers de l’Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem se sont évanouis depuis longtemps, que seul reste un Ordre souverain avec la recherche de la puissance, de la richesse. Les quatre vœux des Hospitaliers, obéissance, pauvreté, chasteté et hospitalité ne se retrouvent plus. Cela est particulièrement marqué chez ce Grand-Maître connu pour ses bâtards engendrés avec Giovanna Crespi.

Armes du commandeur :

de gueules à 9 macles d’or, posées 3, 3 et 3.

 

Dessin grand armorial Hozier.

 

Armes du Grand-Maître :

Ecartelé aux 1 et 4 de la Religion ; aux 2 et 3 de gueules à neuf macles d’or posées 3,3 et 3.

 


 

Comments