16 - Regnault de Saint-Simon



Chevalier commandeur de la Feuillée et du Palacret a minima sur la période 1470[1] au 13 octobre 1490[2].

Regnauld de Saint-Simon devint commandeur de Beauvais en Saintonge le 8 janvier 1489 en ″améliorissement″ de celle de la Feuillée[3]. Il devint trésorier général de l’Ordre du 8 avril 1486 au 30 septembre 1491, capitaine de Trireme en 1493, capitaine de Château-Saint-Pierre (Bodrum en Turquie) le 29 juillet 1488 et à nouveau du 13 mars 1495 au 1 mai 1497, bailli de la Morée le 30 septembre 1491, hospitalier du couvent de Rhodes1 le 16 février 1499. Poursuivant son ascension au sein de l’Ordre il est procureur du commun trésor de l’Ordre le 26 mai 1505.

Regnauld de Saint-Simon passa beaucoup de temps au couvent à Rhodes, fut un des  hospitaliers de confiance que l’Ordre chargea de distribuer les indulgences que le pape Sixte IV lui accorda en 1480 afin qu’il pût se procurer les ressources nécessaires à la défense de Rhodes, attaquée par les Turcs1.

Il est nommé  grand prieur d’Aquitaine du  22 octobre 1499  et le resta jusqu’à  son décès en 1521. Il fut inhumé dans la commanderie priorale de Cenan dans les deux-Sèvres1.




 

 

 

 

Armes : deux jumelles en pal accostées de six losanges, deux et un. Couleurs inconnues. 

Dessin Alain Berdé.


Nota: ces armes remplacent celles erronées que nous avions insérées dans notre ouvrage Le Palacret histoire d'une commanderie en Basse-Bretagne (erreur que nous a signalé J. M. Roger)

 

 

 

 

D’après Eugène Flandin, Histoire des chevaliers de Rhodes, Tours  troisième édition, 1873.

De gauche à droite : armes de France, de frère Pierre d’Aubusson, de Regnault de Saint-Simon [1].

 





[1] J. M. Roger, Nouveaux regards sur des monuments des Hospitaliers à Rhodes. Bartholino da Castiglione, architecte de Pierre d’Aubusson, monuments dépendant de la langue de France, loge, chapelle Saint-Michel (deuxième partie). In: Journal des savants, 2007, n°2 pp. 359-433.

Lettre circulaire promulguée en 1480 par le pape Sixte IV au nom de Reginaldus de Sancto Simone commandeur de la commanderie de la Feuillée pour faire connaître les indulgences accordées par la pape à ceux qui fournissent des subsides pour la défense de l'île de Rhodes: universis presents iras inspecturis. Nos  Reginaldus de Sancto Symone miles preceptor de la Fouillée ... anno domini millesimo quadrigetesimo octuagesimo. FR BNF 3376431 (cf de Goussancourt, Le martyrologue des chevaliers de St Jean de Hierusalem , 1643,II, 309-310).

 





[1] AD22, H576.

[2] AD22, H547.

[3] J. M. Roger, Nouveaux regards sur des monuments des Hospitaliers à Rhodes. Bartholino da Castiglione, architecte de Pierre d’Aubusson, monuments dépendant de la langue de France, loge, chapelle Saint-Michel (deuxième partie). In: Journal des savants, 2007, n°2 pp. 359-433.


Comments